Realta, autrement

Une autre approche de l’histoire et de l’actualité du groupe celtique Realta.
Tout ne pouvait pas tenir sur le site officiel. Les anecdotes, les orientations artistiques, le répertoire, les influences des musiciens, et leur devenir quand ils nous quittent.
Ce sera l’occasion de revenir sur les 20 ans du groupe. Les concerts en bars, les scènes et les festivals, le déclin, puis la renaissance des quatre dernières années.

Le groupe celtique Realta, qui a réuni jusqu’à sept musiciens, dans une formation rock celtique, est parti d’une vision dynamique de la musique celtique traditionnelle. Les hasards des personnalités, des affinités, des choix artistiques, l’expérience de la mutation en groupe professionnel, leur ont permis de rencontrer de nombreux collègues, et de collaborer avec certains d’entre eux. Chaque membre du groupe a apporté sa pierre, son énergie, sa créativité à une entité artistique qui porte sa propre identité, son âme, et qui la transmet aux nouveaux arrivants.
Dans les nouveaux arrangements, des clins d’œil sont lancés aux anciennes versions, et aux musiciens qui les ont fait vivre. La fraicheur des nouveaux venus s’exprime librement dans ce cadre, et ils le font évoluer en retour.

Depuis l’origine, le chant est particulièrement important, notamment à plusieurs voix, ou en question-réponse. Les dernières années ont été particulièrement marquées par des expériences de chant homme-femme. L’équilibre entre les deux chanteurs évolue suivant les personnes et les envies de l’un et de l’autre. Cette idée s’installe aujourd’hui dans l’affirmation d’un duo chanteur/chanteuse à la tête du groupe, ou en duo celtique épuré. Vous trouverez donc souvent une chanteuse-flûtiste et un chanteur-guitariste sur scène, quelquefois accompagnés d’un ou plusieurs instrumentistes pour mettre en valeur leur échange humain et artistique.

Une part importante de ce site sera consacré à partager une vision de la musique celtique, des chansons préférées des musiciens de Realta, des autres groupes qu’ils aiment et qu’ils ont quelquefois rencontrés

Un fourmillement d’activité à suivre au gré du vent.

Laisser un commentaire